♦ Accueil
 ♦ Actualités
 ♦ Anniversaire
 ♦ Bébé
 ♦ Bricolages
 ♦ Coloriages
 ♦ Comptines
 ♦ Ecole
 ♦ Enseignants
 ♦ Fêtes
 ♦ Histoires
 ♦ Jeux
 ♦ Jouets
 ♦ Lectures
 ♦ Maternelles
 ♦ Parents
 ♦ Paroles de chansons
 ♦ Recettes de cuisine
 ♦ Photos
 ♦ Forum
 ♦ Contact
.
Google

ARLEQUIN

 

Sol                    Ré            Sol

Arlequin dans sa boutique

                              Ré         Sol

Sur les marches du palais.

                  

Il enseigne la musique,

Sol                         Ré              Sol

A tous ses petits valets :

A Monsieur Po,

A Monsieur Li,

A Monsieur Chi,

Sol

A Monsieur Nelle.

                                 Ré           Sol

A Monsieur Polichinelle !

 

Il vend des bouts de réglisse,

Meilleurs que votre bâton,

Des bonhommes de pain d'épice.

Moins bavards que vous, dit-on.

A Monsieurs Po,

A Monsieurs Li,

A Monsieurs Chi,

A Monsieurs Nelle,

A Monsieurs Polichinelle.

Il a des pralines grosses.

Bien plus grosses que le poing,

Plus grosses que les deux bosses.

Qui sont dans votre pourpoint.

Il a de belles oranges,

Pour les bons petits enfants.

Et de si beaux portraits d'anges.

Qu'on dirait qu'ils sont vivants.

Il adore sa femme énormément,

Ce n'est pas comme chez vous.

Comme vous il n'a pas l'âme,

Aussi dure que des cailloux,

Vous faites le diable à quatre,

Mais pour calmer votre courroux,

Le diable viendra vous battre,

Le diable est plus fort que vous.

 

         

ALOUETTE

 

Alouette, gentille Alouette,


Alouette, je te plumerai.


Je te plumerai la tête,


Je te plumerai la tête,


Et la tête, et la tête,


Alouette, Alouette, Aaaah...


Alouette, gentille Alouette,


Alouette, je te plumerai.


Alouette, gentille Alouette,


Alouette, je te plumerai.


Je te plumerai le bec,


Je te plumerai le bec,


Et le bec, et le bec,


Et la tête, et la tête,


Alouette, Alouette, Aaaah...


Alouette, gentille Alouette,


Alouette, je te plumerai.


et le nez... et le dos... et les jambes...


et les pieds... et les pattes... et le cou.

 

 

         

IL ETAIT UN PETIT NAVIRE

 

Il était un petit navire,(bis)

Qui n'avait ja, ja, jamais navigué,(bis)

Ohé ! Ohé !

 

Ohé ! Ohé matelot,

Matelot navigue sur les flots,

Ohé ! Ohé matelot,

Matelot navigue sur les flots.

 

Il entreprit un long voyage,(bis)

Sur la mer mé, mé,

Méditérannée,(bis)

Ohé ! Ohé !

 

Ohé ! Ohé matelot,

Matelot navigue sur les flots.

Ohé ! Ohé matelot,

Matelot navigue sur les flots,

Au bout de cinq à six semaines,(bis)

Les vivres vin, vin, vinrent à manquer,(bis)

Ohé ! Ohé !

 

Ohé ! Ohé matelot,

Matelot navigue sur les flots.

Ohé ! Ohé matelot,

On tira z'à la courte paille,(bis)

Pour savoir qui, qui, qui serait mangé,(bis)

Ohé ! Ohé !

 

Ohé ! Ohé matelot,

Matelot navigue sur les flots.

Ohé ! Ohé matelot,

Le sort tomba sur le plus jeune,(bis)

Bien qu'il ne fut, fut pas très épais.(bis)

Ohé ! Ohé !

 

Ohé ! Ohé matelot,

Matelot navigue sur les flots.

Ohé ! Ohé matelot,

On cherche alors à quelle sauce,(bis)

Le pauvre enfant se, se, serait mangé,(bis)

Ohé ! Ohé !

 

Ohé ! Ohé matelot,

Matelot navigue sur les flots.

Ohé ! Ohé matelot,

L'un voulait qu'on le mit à frire,(bis)

L'autre voulait le, le fricasser,(bis)

Ohé ! Ohé !

 

Ohé ! Ohé matelot,

Matelot navigue sur les flots.

Ohé ! Ohé matelot,

Pendant qu'ainsi on délibère,(bis)

Il monta sur, sur, sur le grand hunier,(bis)

Ohé ! Ohé !

 

Ohé ! Ohé matelot,

Matelot navigue sur les flots.

Ohé ! Ohé matelot,

 

Il fit au ciel une prière,(bis)

Interrogeant, géant, geant,

L'immensité,(bis)

Ohé ! Ohé !

 

Ohé ! Ohé matelot,

Matelot navigue sur les flots.

Ohé ! Ohé matelot,

 

O sainte vierge, ô ma patronne,(bis)

Empêchez-les, les, les de me manger,(bis)

Ohé ! Ohé !

 

Ohé ! Ohé matelot,

Matelot navigue sur les flots.

Ohé ! Ohé matelot,

 

Au même instant un grand miracle,(bis)

Pour l'enfant fut, fut, fut réalisé,(bis)

Ohé ! Ohé !

 

Ohé ! Ohé matelot,

Matelot navigue sur les flots.

Ohé ! Ohé matelot,

 

Des p'tits poissons dans le navire,(bis)

Sautèrent bientôt, tôt, tôt par milliers,(bis)

Ohé ! Ohé !

 

Ohé ! Ohé matelot,

Matelot navigue sur les flots.

Ohé ! Ohé matelot,

 

On les prit, on les mit à frire,(bis)

Et le p'tit mousse, mousse fut sauvé,(bis)

Ohé ! Ohé !

 

Ohé ! Ohé matelot,

Matelot navigue sur les flots.

Ohé ! Ohé matelot,

 

 

         

BATEAU SUR L'EAU

 

Bateau sur l'eau,

La rivière, la rivière.

Bateau sur l'eau,

La rivière au bord de l'eau.

Le bateau a chaviré,

Tous les enfants

Sont tombés,

Dans l'eau !

 

         

BATEAU CISEAU

 

Bateau, ciseau,

La rivière, la rivière,

Bateau, ciseau,

La rivière,

Au bord de l'eau.

La rivière, a débordé,

Dans le jardin de monsieur le curé.

Qu'est-ce qu'est la marraine ?

C'est une hirondelle.

Qu'est-ce qu'est le parrain ?

C'est un gros lapin.

 

         

MAMAN LES PETITS BATEAUX

 

Maman les p'tits bateaux,
Qui vont sur l'eau ont-ils des jambes ?
Mais oui mon gros bêta,
S'ils n'en avaient pas,
Ils ne march'raient pas.
Va quand tu seras grand,
Tu feras le tour du monde,
Tu reviendras sûrement
Embrasser ta maman.

         

Bateau, sur l'eau,


La rivière, la rivière,


Bateau, sur l'eau,


La rivière au bord de l'eau.


Le bateau a chaviré,


Tous les enfants sont tombés,


Dans l'eau.

         

SUR LA ROUTE DE DIJON

 

Sur la route de Dijon,

La belle digue di, la belle digue don,

Sur la route de Dijon,

La belle digue di, la belle digue don,

Il y avait une fontaine,

La digue don daine,

Il y avait une fontaine,

Aux oiseaux, aux oiseaux,

 

Près d'elle un joli tendron,

La belle digue di, la belle digue don,

Pleurait comme une madeleine,

La digue don daine,

Pleurait comme une madeleine,

Aux oiseaux, aux oiseaux,

 

Passe par là un bataillon,

La belle digue di, la belle digue don,

Passe par là un bataillon,

La belle digue di, la belle digue don,

Qui chantait à perdre haleine,

La diguedondaine,

Qui chantait à perdre haleine,

Aux oiseaux, aux oiseaux,

 

Belle, comment vous nomme-t-on ?

La belle digue di, la belle digue don,

Belle, comment vous nomme-t-on ?

La belle digue di, la belle digue don,

On me nomme Marjolaine,

La digue don daine,

On me nomme Marjolaine,

Aux oiseaux, aux oiseaux,

 

Marjolaine, c'est un doux nom,

La belle digue di, la belle digue don,

Marjolaine, c'est un doux nom,

La belle digue di, la belle digue don,

S'écria un capitaine,

La digue don daine,

S'écria un capitaine,

Aux oiseaux, aux oiseaux,

 

Marjolaine qu'avez-vous donc ?

La belle digue di, la belle digue don,

Marjolaine qu'avez-vous donc ?

La belle digue di, la belle digue don,

Messieurs j'ai beaucoup de peine,

La digue don daine,

Messieurs j'ai beaucoup de peine,

Aux oiseaux, aux oiseaux,

 

Paraît que tout l'bataillon,

La belle digue di, la belle digue don,

Paraît que tout le bataillon,

La belle digue di, la belle digue don,

Consola la Marjolaine,

La digue don daine,

Consola la Marjolaine,

Aux oiseaux, aux oiseaux,

 

Si vous passez par Dijon,

La belle digue di, la belle digue don,

Si vous passez par Dijon,

La belle digue di, la belle digue don,

Allez boire à la fontaine,

La digue don daine,

Allez boire à la fontaine,

Aux oiseaux, aux oiseaux.

 

         

CHERE ELISE

 

Ré                   Sol                     Ré

Avec quoi fait-il chercher l'eau ?

               La                    Ré

Chère Elise, chère Elise,

                       Sol                     Ré

Avec quoi faut-il chercher l'eau ?

                  La                               Ré

Avec un seau, mon cher Eugène,

                 La                      Ré

Cher Eugène, avec un seau.

 

Mais le seau, il est percé,

Chère Elise, chère Elise,

Mais le seau, il est percé,

Faut le boucher, mon cher Eugène,

Cher Eugène, faut le boucher.

 

Avec quoi faut-il le boucher ?

Chère Elise, chère Elise,

Avec quoi faut-il le boucher ?

Avec d'la paille, mon cher Eugène,

Cher Eugène, avec d'la paille.

 

Mais la paille n'est pas coupée,

Chère Elise, chère Elise,

Mais la paille n'est pas coupée,

Faut la couper, mon cher Eugène,

Cher Eugène, faut la couper.

 

Avec quoi faut-il la couper ?

Chère Elise, chère Elise,

Avec quoi faut-il la couper ?

Avec une faux, mon cher Eugène,

Cher Eugène, avec une faux.

Mais la faux n'est pas affutée,

Chère Elise, chère Elise,

Mais la faux n'est pas affutée,

Faut l'affuter, mon cher Eugène,

Cher Eugène faut l'affuter.

Avec quoi faut-il l'affuter ?

Chère Elise, chère Elise,

Avec quoi faut-il l'affuter ?

Avec une pierre, mon cher Eugène,

Cher Eugène, avec une pierre.

Mais la pierre n'est pas mouillée,

Chère Elise, chère Elise,

Mais la pierre n'est pas mouillée.

Faut la mouiller, mon cher Eugène,

Cher Eugène, faut la mouiller.

 

Avec quoi faut-il la mouiller ?

Chère Elise, chère Elise,

Avec quoi faut-il la mouiller ?

Avec de l'eau, mon cher Eugène,

Cher Eugène, avec de l'eau.

Avec quoi faut-il chercher l'eau ?

Chère Elise, chère Elise,

Avec quoi faut-il chercher l'eau ?

 

         

PETIT ESCARGOT

 

Petit escargot,
Porte sur son dos,
sa maisonnette.

Aussitôt qu'il pleut,
Il est tout heureux ,
et sort sa tête.
 

         

FRUITS

 

Pêche, pomme, poire, abricot,

Y'en a une, y'en a une,

Pêche, pomme, poire, abricot,

Y'en a une de trop.

         

UN PETIT BONHOMME

 

Un petit bonhomme,

Assis sur une pomme,

La pomme dégringole,

Le petit bonhomme s'envole,

Sur le toit de l'école.

 

 

         

ENROULEZ LE FIL

 

Enroulez le fil et déroulez le fil,

Tirez, tirez et tape, tape, tape. (bis)

 

Face à face, dos à dos,

C'est le sorcier cordonnier,

Face à face, dos à dos,

Qui nous apprend à danser.

 

Enroulez les bras et déroulez les bras,

Tirez, tirez et tape, tape, tape.

 

Face à face, dos à dos,

C'est le sorcier cordonnier,

Face à face, dos à dos,

Qui nous apprend à danser.

 

Enroule tes épaules et déroule tes épaules,

Vas-y fais les bouger.

 

Face à face, dos à dos,

C'est le sorcier cordonnier,

Face à face, dos à dos,

Qui nous apprend à danser.

 

Enroulez la tête et déroulez la tête,

N'hésitez pas à faire la fête.

 

Face à face, dos à dos,

C'est le sorcier cordonnier,

Face à face, dos à dos,

Qui nous apprend à danser.

 

Enroule ton bedon et déroule ton bedon,

Il est bien rond comme un ballon.

 

Face à face, dos à dos,

C'est le sorcier cordonnier,

Face à face, dos à dos,

Qui nous apprend à danser.

 

Enroule ton derrière et déroule ton derrière,

Tapez pour ôter la poussière.

 

Face à face, dos à dos,

C'est le sorcier cordonnier,

Face à face, dos à dos,

Qui nous apprend à danser.

 

Enroulez la jambe et déroulez la jambe,

Et surtout il ne faut pas tomber.

 

Face à face, dos à dos,

C'est le sorcier cordonnier,

Face à face, dos à dos,

Qui nous apprend à danser.

 

Enroulez la jambe et déroulez la jambe,

Tirez, tirez, tapez, tapez.

 

Face à face, dos à dos,

C'est le sorcier cordonnier,

Face à face, dos à dos,

Qui nous apprend à danser.

 

Enroule tout ce que vous voulez,

Enroule tout ton corps et déroule tout ton corps,

Et tire et tire et saute saute saute.

 

         

MAMAN LES P'TITS

BATEAUX

 

Maman les p'tits bateaux,

Qui vont sur l'eau ont-ils des jambes ?

Mais oui, mon gros bêta,

S'ils n'en avaient pas,

Ils ne march'raient pas.

Va quand tu seras grand,

Tu f'ras le tour du monde,

Tu reviendras sûrement,

Embrasser ta maman.

 

         

LE BONHOMME DE NEIGE

 

Dans la nuit de l'hiver,
Galope un grand homme blanc


C'est un bonhomme de neige
Avec une pipe en bois,


Un grand bonhomme de neige,
Poursuivi par le froid.


Il arrive au village. il arrive au village.
Voyant de la lumière,

Le voilà rassuré.


Dans une petite maison, il entre sans frapper
Dans une petite maison, il entre sans frapper.


Et pour se réchauffer, et pour se réchauffer,


S'asseoit sur le poêle rouge
Et d'un coup disparaît


Ne laissant que sa pipe
Au milieu d'une flaque d'eau,


Ne laissant que sa pipe
Et puis son vieux chapeau...
 

Jacques Prévert

         

DANSONS LA CAPUCINE

 

Dansons la capucine,

Y a pas de pain chez nous,

Y en a chez la voisine,

Mais ce n'est pas pour nous ! You !

 

Dansons la capucine,

Y'a pas d'habits chez nous,

Y'en a chez la voisine,

Mais ce n'est pas pour nous ! You !

 

Demain la boulangère,

Nous en apportera.

Vous viendrez chez ma mère,

Qui vous en donnera ! You !

 

Dansons la capucine,

Y a pas du plaisir chez nous,

On pleure chez la voisine,

On rit toujours chez nous ! You !

 

         

LE CLOWN

 

J'ai un gros nez rouge,


Des traits sur les yeux,


Un chapeau qui bouge,


Un air malicieux !


Deux grandes savates,


Un grand pantalon,


Et quand je me gratte,


Je saute au plafond !

         

LE BONHOMME DE NEIGE

 

Dans la nuit de l'hiver,

Galope un grand homme blanc,

C'est un bonhomme de neige,

Avec une pipe en bois,

Un grand bonhomme de neige,

Poursuivi par le froid.

Il arrive au village, (bis)

Voyant de la lumière,

Le voilà rassuré.

Dans une petite maison,

Il entre sans frapper,

Dans une petite maison,

Il entre sans frapper,

Et pour se réchauffer, (bis)

S'assoit sur le poêle rouge,

Et d'un coup disparaît,

Ne laissant que sa pipe,

Au milieu d'une flaque d'eau,

Ne laissant que sa pipe,

Et puis son vieux chapeau !

 

Jacques Prévert

 

         

ANI COUNI

 

Les petits indiens,

Les petites indiennes,

La main dans la main,

Joyeux se promènent.

Autour du grand feu,

Ils sont si heureux.

Chantons tout le monde.

Ani couni,

Cha aouani,

Ani couni,

Cha aouani,

A wawa, bicana, caïna,

A wawa, bicana, caïna,

Eaouni, bissini.

Eaouni, bissini.

 

         

FRERE JACQUES

 

Frère Jacques, frère Jacques,

Dormez-vous, dormez-vous?

Sonnez-les matines,

Sonnez-les matines,

Dig, ding, dong,

Dig, ding, dong !

         

L'ECOLE

 

Tapons des pieds. (bis)

Tapons des mains. (bis)

C'est la fête ce matin !

Y'a d' l'école et c'est très bien !

 

 

         

L'ESCARGOT FAIT DE LA MOTO

 

Un escargot,

Tout lent, tout beau,

Un escargot,

Faisait de la moto.

 

Il partait en vacances,

Le ciel est bleu quelle chance,

Et son sac sur le dos,

Il arriverait bientôt.

 

Arrivé à l'hôtel,

Que la nuit serait belle,

Hélas plus de place pour lui,

C'est dehors qu'il fit son lit.

 

Il découvrit le camping,

L'idée était divine,

On n'le vit plus bientôt,

Qu'sa maison sur le dos.

 

 

         

PETIT ESCARGOT

 

Petit escargot,

Porte sur son dos,

Sa maisonnette,

Aussitôt qu'il pleut,

Il est tout heureux,

Et il sort sa tête.

 

         

COMPERE GUILLERI

 

Il était un p'tit homme

Tout habillé de gris,

Carabi,

Il s'en fut à la chasse,

A la chasse aux perdrix,

Carabi,

Titi Carabi, toto Carabo,

Compère Guilleri.

Te laisseras-tu, te laisseras-tu, te laisseras-tu mourir ?

 

Il s'en fut à la chasse,

A la chasse aux perdrix,

Carabi,

Il monta sur un arbre,

Pour voir ses chiens courir,

Carabi,

Titi Carabi, Toto Carabo,

Compère Guilleri.

Te laisseras-tu, te laisseras-tu, te laisseras-tu mourir ?

 

Il monta sur un arbre,

Pour voir ses chiens courir,

Carabi,

La branche vint à rompre,

Et Guilleri tombit,

Carabi,

Titi Carabi, Toto Carabo,

Compère Guilleri.

Te laisseras-tu, te laisseras-tu, te laisseras-tu mourir ?

 

La branche vint à rompre,

Et Guilleri tombit,

Carabi,

Il se cassa la jambe,

Et le bras se démit,

Carabi,

Titi Carabi, toto Carabo,

Compère Guilleri.

Te laisseras-tu, te laisseras-tu, te laisseras-tu mourir ?

 

Il se cassa la jambe,

Et le bras se démit,

Carabi,

Les dames de l'hôpital,

Sont arrivées au bruit,

Carabi,

Titi Carabi, toto Carabo,

Compère Guilleri.

Te laisseras-tu, te laisseras-tu, te laisseras-tu mourir ?

 

Les dames de l'hôpital,

Sont arrivées au bruit,

Carabi,

L'une apporte un emplâtre,

L'autre de la charpie,

Carabi,

Titi Carabi, Toto Carabo,

Compère Guilleri.

Te laisseras-tu, te laisseras-tu, te laisseras-tu mourir ?

 

L'une apporte un emplâtre,

L'autre de la charpie,

Carabi,

On lui banda la jambe,

Et le bras lui remit,

Carabi,

Titi Carabi, Toto Carabo,

Compère Guilleri.

Te laisseras-tu, te laisseras-tu, te laisseras-tu mourir ?

 

On lui banda la jambe,

Et le bras lui remit,

Carabi,

Pour remercier ces dames,

Guilleri les embrassit,

Carabi,

Titi Carabi, Toto Carabo,

Compère Guilleri.

Te laisseras-tu, te laisseras-tu, te laisseras-tu mourir ?

 

 

         

CADET-ROUSSELLE

 

Sol                                              Mim (Lam Ré)

Cadet-Rousselle a trois maisons (bis)

                    Sol                       Mim (Lam Ré)

Qui n'ont ni poutres ni chevrons, (bis)

Ré                  Lam                    Ré

C'est pour loger les hirondelles,

Ré                Lam                             Ré

Que direz-vous d'Cadet-Rousselle? 

Sol             Do                     Ré

Ah ! ah ! ah! mais vraiment,

Do                  Lam           Ré         Sol

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle a trois habits, (bis)

Deux jaunes et l'autre en papier gris, (bis)

Il met celui-là quand il gèle,

Ou quand il pleut et quand il grêle.

Ah ! ah ! ah ! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle a trois beaux yeux, (bis)

L'un regarde à Caen, l'autre à Bayeux,

Comme il n'a pas la vue bien nette,

La troisième, c'est sa lorgnette.

Ah ! ah ! ah ! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle a trois garçons, (bis)

L'un est voleur, l'autre est fripon, (bis)

Le troisième est un peu ficelle,

Il ressemble à Cadet-Rousselle.

Ah ! ah ! ah! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle a trois gros chiens, (bis)

L'un court au lièvre, l'autre au lapin, (bis)

L'troisièm' s'enfuit quand on l'appelle,

Comm' le chien de Jean-de-Nivelle.

Ah ! ah ! ah ! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle a trois deniers, (bis)

C'est pour payer ses créanciers, (bis)

Quand il a montré ses ressources,

Il les remet dedans sa bourse.

Ah ! ah !ah ! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle ne mourra pas (bis)

Car avant de sauter le pas, (bis)

On dit qu'il apprend l'orthographe

Pour fair' lui-même son épithaphe

Ah ! ah ! ah ! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

         

LE ROI DAGOBERT

 

Le bon roi Dagobert,

A mis sa culotte à l'envers.

Le grand Saint Eloi,

Lui dit : "Oh ! mon roi !

Votre majesté,

Est mal culottée. "

- C'est vrai, lui dit le roi,

Je vais la remettre à l'endroit."

 

Le bon roi dagobert,

Fut mettre son bel habit vert.

Le grand Saint Eloi

Lui dit : "Oh ! mon roi !

Votre habit paré,

Au coude est percé."

- C'est vrai, lui dit le roi,

Le tien est bon, prête-le-moi."

 

Le roi faisait des vers,

Mais il les faisait de travers.

Le grand Saint Eloi,

Lui dit : "Oh ! mon roi !

Laissez aux oisons,

Faire des chansons."

- C'est vrai, lui dit le roi,

C'est toi qui les feras pour moi."

 

Le bon roi Dagobert,

Chassait dans la plaine d'Anvers.

Le grand Saint Eloi,

Lui dit : "Oh ! mon roi !

Votre majesté,

Est bien essoufflée."

- C'est vrai, lui dit le roi,

Un lapin courait après moi."

 

Le bon roi Dagobert,

Avait un grand sabre de fer.

Le grand Saint Eloi,

Lui dit : "Oh ! mon roi !

Votre Majesté,

Pourrait se blesser..."

- C'est vrai, lui dit le roi,

Qu'on me donne un sabre de bois."

 

Le bon roi Dagobert

Voulait s'embarquer sur la mer.

Le grand Saint Eloi,

Lui dit : "Oh ! mon roi !

Votre Majesté,

Se fera noyer."

- C'est vrai, lui dit le roi :

On pourra crier : Le roi boit !"

 

         

LA BONNE AVENTURE

 

La                 Ré            La

Je suis un petit poupon,

            Si7  Mi7 La

De belle figure,

La                        Ré           La

Qui aime bien les bonbons,

              Si7 Mi7La

Et les confitures.

Sol                                       Mi7

Si vous voulez m'en donner,

Sim7    Mi                    Si   Mi

Je saurai bien les manger.

La                        Sim     

La bonne aventure,

         La

Oh ! gai !

La                 Si7 Mi7 La

La bonne aventure !

 

Lorsque les jeunes enfants,

Ont été bien sages,

Les parents leur font présent,

De livres d'images.

Mais lorsqu'ils se font gronder,

C'est le fouet qu'il faut donner.

La triste aventure,

Oh ! gai !

La triste aventure !

 

Je serai sage et bien bon,

Pour plaire à ma mère.

Je saurai bien ma leçon,

Pour plaire à mon père.

Je veux bien les contenter,

Et s'ils veulent m'embrasser,

La bonne aventure,

Oh ! gai !

La bonne aventure !

 

Minet qui voit des pigeons,

Ardent les convoite.

Il croit les saisir d'un bond,

De façon adroite.

Quand il croit être sur eux,

Ils s'envolent tous les deux.

La bonne aventure,

Oh ! gai !

La bonne aventure !

 

         

IL ETAIT UNE BERGERE

 

Il était une bergère,

Et ron et ron petit patapon,

Il était une bergère,

Qui gardait ses moutons, ron ron,

Qui gardait ses moutons.

 

Elle fit un fromage,

Et ron et ron petit patapon,

Elle fit un fromage,

Du lait de ses moutons, ron ron,

Du lait de ses moutons.

 

Le chat qui la regarde,

Et ron et ron petit patapon,

Le chat qui la regarde,

D'un petit air fripon, ron ron,

D'un petit air fripon.

 

Si tu y mets la patte,

Et ron et ron petit patapon,

Si tu y mets la patte,

Tu auras du bâton, ron, ron,

Tu auras du bâton.

 

Il n'y mit pas la patte,

Et ron et ron petit patapon,

Il n'y mis pas la patte,

Il y mit le menton, ron, ron,

Il y mis le menton.

 

La bergère en colère,

Et ron et ron petit patapon,

La bergère en colère,

Tua son p'tit chaton, ron, ron,

Tua son p'tit chaton.

 

Elle fut à confesse,

Et ron et ron petit patapon,

Elle fut à confesse,

Obtenir son pardon, ron, ron.

Obtenir son pardon.

 

Mon père je m'accuse,

Et ron et ron petit patapon,

Mon père je m'accuse,

D'avoir tué mon chaton, ron, ron,

D'avoir tué mon chaton.

 

Ma fille pour pénitence,

Et ron et ron petit patapon,

Ma fille pour pénitence,

Nous nous embrasserons, ron, ron,

Nous nous embrasserons.

 

La pénitence est douce,

Et ron et ron petit patapon,

La pénitence est douce,

Nous recommencerons, ron, ron,

Nous recommencerons.

 

         

FRERE JACQUES

 

Frère Jacques, frère Jacques,

Dormez-vous, dormez-vous ?

Sonnez-les matines,

Sonnez-les matines,

Ding, ding, dong !

Ding, ding, dong !

 

         

BIQUETTE NE VEUT PAS SORTIR

DU CHOU

 

Biquett' veut pas sortir des choux !

Ah ! Tu sortiras, Biquette, Biquette

Ah ! Tu sortiras de ces choux-là.

 

On envoie chercher le chien,

On envoie chercher le chien,

Afin de mordre Biquette,

Afin de mordre Biquette,

Le chien n'veut pas mordre Biquette.

 

Ah ! Tu sortiras, Biquette, Biquette

Ah ! Tu sortiras de ces choux-là.

 

On envoie chercher le loup,

Afin de manger le chien,

Le loup n'veut pas manger le chien,

Le chien n'veut pas mordre Biquette,

Biquette n'veut pas sortir du chou.

 

Ah ! Tu sortiras, Biquette, Biquette

Ah ! Tu sortiras de ces choux-là.

 

On envoie chercher l'bâton,

Afin d'assommer le loup,

L'bâton n'veut pas assommer l'loup,

Le loup n'veut pas manger le chien,

Le chien n'veut pas mordre Biquette,

Biquette n'veut pas sortir du chou.

 

Ah ! Tu sortiras, Biquette, Biquette

Ah ! Tu sortiras de ces choux-là.

 

On envoie chercher le feu,

Afin de brûler l'bâton,

Le feu n'veut pas brûler le bâton.

L'bâton n'veut pas assommer l'loup,

Le loup n'veut pas manger le chien.

Le chien n'veut pas mordre Biquette,

Biquette n'veut pas sortir du chou.

 

Ah ! Tu sortiras, Biquette, Biquette

Ah ! Tu sortiras de ces choux-là.

 

On envoie chercher de l'eau,

Afin d'éteindre le feu,

L'eau n'veut pas éteindre le feu,

Le feu n'veut pas assommer l'loup,

Le loup n'veut pas manger le chien,

Le chien n'veut pas mordre Biquette,

Biquette n'veut pas sortir du chou.

 

Ah ! Tu sortiras, Biquette, Biquette

Ah ! Tu sortiras de ces choux-là.

 

On envoie chercher le veau.

Afin de lui faire boire l'eau,

Le veau n'veut pas boire l'eau,

L'eau n'veut pas éteindre le feu,

Le feu n'veut pas brûler le bâton,

L'bâton n'veut pas assommer le loup,

Le loup n'veut pas manger le chien,

Le chien n'veut pas mordre Biquette,

Biquette n'veut pas sortir du chou.

 

Ah ! Tu sortiras, Biquette, Biquette

Ah ! Tu sortiras de ces choux-là.

 

On envoie chercher l'boucher,

Afin de tuer le veau,

L'boucher n'veut pas tuer le veau,

Le veau n'veut pas boire l'eau,

L'eau n'veut pas éteindre le feu,

Le feu n'veut pas brûler le bâton,

L'bâton n'veut pas assommer l'loup,

Le loup n'veut pas manger le chien,

Le chien n'veut pas mordre Biquette,

Biquette n'veut pas sortir du chou,

 

Ah ! Tu sortiras, Biquette, Biquette

Ah ! Tu sortiras de ces choux-là.

 

         

SAVEZ-VOUS PLANTER LES CLOUS ?

 

Savez-vous planter les clous,

A la mode, à la mode,

Savez-vous planter les clous,

A la mode de chez nous ?

 

On les plante avec le doigt,

A la mode, à la mode,

On les plante avec le doigt,

A la mode de chez nous.

 

On les plante avec le coude,

A la mode, à la mode,

On les plante avec le coude,

A la mode de chez nous.

 

On les plante avec le nez,

A la mode, à la mode,

On les plante avec le nez,

A la mode de chez nous.

 

         

LE CLOWN

 

J'ai un gros nez rouge,

Deux traits sous les yeux,

Un chapeau qui bouge,

Un air malicieux.

Des grosses savates,

Un grand pantalon,

Et quand ça me gratte,

Je saute au plafond !

 

         

DEUX SOURIS BLANCHES

 

J'ai deux souris blanches,

Aux yeux de Pervenche,

Qui viennent croquer,

AU creux de ma main.

Quatre grains de riz,

Un morceau de pain.

 

Prenez garde à vous petite souris,

Le vilain chat gris n'est pas votre ami !

 

Mes deux souris blanches,

Aux yeux de pervenche,

Ont grimpé le long de mon lavabo,

Et trempé dans l'eau, le bout du museau.

 

Prenez garde à vous petite souris,

Le vilain chat gris n'est pas votre ami !

 

Mes deux souris blanches,

Aux yeux de pervenche,

Ont croqué une prune et deux abricots,

Un petit radis, le coin d'un rideau.

 

Prenez garde à vous petite souris,

Le vilain chat gris n'est pas votre ami !

 

Mes deux souris blanches,

Aux yeux de pervenche,

Ont escaladé ma table de nuit,

Se sont endormies au creux de mon lit.

 

         

FAIS DODO

 

Fais dodo,


Colas, mon petit frère.


Fais dodo,


T'auras du lolo.

         

DODO L'ENFANT DO

 

Dodo, l'enfant do,

L'enfant dormira bien vite.

Dodo, l'enfant do,

L'enfant dormira bientôt.

 

         

UN ELEPHANT CA TROMPE

 

Un éléphant,

ça trompe, ça trompe,

Un éléphant,

ça trompe énormément.

Deux éléphants,

ça trompent, ça trompent,

Deux éléphants,

ça trompent énormément.

Trois éléphants,

ça trompent, ça trompent,

Trois éléphants,

ça trompent énormément.

Quatre...

Cinq...

 

         

LE BATEAU BLANC

 

Viens je t'emmène, sur l'océan,

Viens je t'emmène, au gré du vent,

Vers la lumière, du soleil levant,

Viens je t'emmène sur mon bateau blanc.

 

La vie est belle, profitons-en,

Plus de querelles, plus de tourment.

A quoi ça sert de se tuer,

Et de faire toutes ces guerres ?

 

Viens je t'emmène, sur l'océan,

Viens je t'emmène, au gré du vent,

Vers la lumière, du soleil levant,

Viens je t'emmène sur mon bateau blanc.

 

La vie est courte, profitons-en,

Plus de querelles, plus de tourment.

A quoi ça sert de se tuer,

Et de faire toutes ses guerres ?

 

Viens je t'emmène, sur l'océan,

Viens je t'emmène, au gré du vent,

Vers la lumière, du soleil levant,

Viens je t'emmène sur mon bateau blanc.

 

La vie est douce, profitons-en,

Le vent nous pousse, dans les haubans.

Prends-moi la main, prends-moi mon coeur,

Nous n'attendrons pas demain pour le bonheur !

 

         

MAMAN LES P'TITS

BATEAUX

 

Maman les p'tits bateaux,

Qui vont sur l'eau ont-ils des jambes ?

Mais oui, mon gros bêta,

S'ils n'en avaient pas,

Ils ne march'raient pas.

Allant droit devant eux,

Ils font le tour de monde,

Et comme la terre est ronde,

Ils reviennent chez eux.

         

UN CROCODILE S'EN ALLANT

A LA GUERRE

 

Un crocodile, s'en allant à la guerre,

Disait adieu à ses petits enfants,

Traînant la queue, la queue,

Dans la poussière,

Il s'en allait combattre les éléphants.

 

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

N'en parlons plus !

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

Tout est fini.

 

Il fredonnait,

Une marche militaire,

Dont il mâchait,

Les mots à grosses dents.

Quand il ouvrait,

La gueule tout entière,

On croyait voir

Ses ennemis dedans.

 

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

N'en parlons plus !

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

Tout est fini.

 

Il agitait sa grand'

Queue à l'arrière,

Comm' s'il était

D'avance triomphant.

Les animaux devant,

Sa mine altière,

Dans les forêts,

S'enfuyaient

Tout tremblants.

 

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

N'en parlons plus !

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

Tout est fini.

 

Un éléphant parut,

Et sur la terre,

Se prépara,

Un combat de géants.

Mais près de là,

Courait une rivière,

Le crocodil' s'y jeta,

Subitement.

 

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

N'en parlons plus !

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

Tout est fini.

 

Et tout rempli,

D'une crainte salutaire,

S'en retourna vers

Ses petits enfants.

Notre éléphant,

D'une trompe plus fière,

Voulut alors,

Accompagner ce chant.

 

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

N'en parlons plus !

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

Tout est fini.

 

 

         

UN PETIT COCHON

 

Un petit cochon,

Pendu au plafond,

Tirez-lui la queue,

Il pondra des oeufs.

Combien en voulez-vous ?

 

 

         

UNE ARAIGNEE

 

Une araignée,

Sur le plancher,

Se tricotait des bottes.

Un limaçon,

Dans un flocon,

Enfilait sa culotte.

J'ai vu dans le ciel,

Une mouche à miel,

Pincer sa guitare.

Un rat tout confus,

Sonner l'angélus,

Au son d'la fanfare.

 

         

SAVEZ-VOUS PLANTER LES CHOUX ?

 

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, à la mode,

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, de chez nous.

 

On les plante avec le pied,

A la mode, à la mode,

On les plante avec le pied,

A la mode, de chez nous.

 

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, à la mode,

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, de chez nous.

 

On les plante avec le genou,

A la mode, à la mode,

On les plante avec le genou,

A la mode, de chez nous.

 

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, à la mode,

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, de chez nous.

 

On les plante avec le doigt,

A la mode, à la mode,

On les plante avec le doigt,

A la mode, de chez nous.

 

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, à la mode,

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, de chez nous.

 

On les plante avec le coude,

A la mode, à la mode,

On les plante avec le coude,

A la mode, de chez nous.

 

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, à la mode,

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, de chez nous.

 

On les plante avec le nez,

A la mode, à la mode,

On les plante avec le nez,

A la mode, de chez nous.

 

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, à la mode,

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, de chez nous.

 

On les plante avec la tête,

A la mode, à la mode,

On les plante avec la tête,

A la mode, de chez nous.

 

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, à la mode,

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, de chez nous.

 

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, à la mode,

Savez-vous planter les choux ?

A la mode, de chez nous.

 

         

PROMENONS NOUS DANS

LES BOIS

 

Promenons nous dans les bois,

Pendant que le loup n'y est pas,

Si le loup y était,

Il nous mangerait.

Mais comme il n'y est pas,

Il nous mangera pas.

 

Loup y es-tu ?

Entends-tu ?

Que fais-tu ?

- "Je mets ma culotte".

 

Promenons nous dans les bois,

Pendant que le loup n'y est pas,

Si le loup y était,

Il nous mangerait.

Mais comme il n'y est pas,

Il nous mangera pas.

 

Loup y es-tu ?

Entends-tu ?

Que fais-tu ?

- "Je mets mon pantalon".

 

Promenons nous dans les bois,

Pendant que le loup n'y est pas,

Si le loup y était,

Il nous mangerait.

Mais comme il n'y est pas,

Il nous mangera pas.

 

Loup y es-tu ?

Entends-tu ?

Que fais-tu ?

- "Je mets ma chemise".

 

Promenons nous dans les bois,

Pendant que le loup n'y est pas,

Si le loup y était,

Il nous mangerait.

Mais comme il n'y est pas,

Il nous mangera pas.

 

Loup y es-tu ?

Entends-tu ?

Que fais-tu ?

- "Je mets mes chaussures".

 

Promenons nous dans les bois,

Pendant que le loup n'y est pas,

Si le loup y était,

Il nous mangerait.

Mais comme il n'y est pas,

Il nous mangera pas.

 

Loup y es-tu ?

Que fais-tu ?

Entends-tu ?

- "Je mets mes lunettes".

 

Promenons nous dans les bois,

Pendant que le loup n'y est pas,

Si le loup y était,

Il nous mangerait.

Mais comme il n'y est pas,

Il nous mangera pas.

 

Loup y es- tu ?

Que fais-tu ?

Entends-tu ?

- "Je mets mon chapeau".

- "Me voilà ! me voilà !"

 

         

NOUS IRONS AUX BOIS

 

1, 2, 3, nous irons aux bois.

4, 5, 6, cueillir des cerises.

7, 8, 9, dans un panier neuf.

10, 11,12, elles seront toutes rouges.

 

         

NOUS N'IRONS PLUS AUX BOIS

 

Nous n'irons plus aux bois,

Les lauriers sont coupés.

La belle que voilà,

La laiss'rons nous danser.

Entrez dans la danse,

Voyez comme on danse,

Sautez, dansez,

Embrassez qui vous voudrez.

 

La belle que voilà,

La laiss'rons nous danser,

Et les lauriers du bois,

Les laiss'rons nous faner.

Entrez dans la danse,

Voyez comme on danse,

Sautez, dansez,

Embrassez qui vous voudrez.

 

Non, chacune à son tour,

Ira les ramasser,

Si la cigale y dort,

Ne faut pas la blesser.

Entrez dans la danse,

Voyez comme on danse,

Sautez, dansez,

Embrassez qui vous voudrez.

 

Le chant du rossignol,

La viendra réveiller,

Et aussi la fauvette,

Avec son doux gosier.

Entrez dans la danse,

Voyez comme on danse,

Sautez, dansez,

Embrassez qui vous voudrez.

 

Et Jeanne, la bergère,

Avec son blanc panier,

Allant cueillir la fraise,

Et la fleur d'églantier.

Entrez dans la danse,

Voyez comme on danse,

Sautez, dansez,

Embrassez qui vous voudrez.

 

Cigale, ma cigale,

Allons, il faut chanter,

Car les lauriers du bois,

Sont déjà repoussés.

Entrez dans la danse,

Voyez comme on danse,

Sautez, dansez,

Embrassez qui vous voudrez.

 

         

MAMAN LES P'TITS BATEAUX

 

Maman, les p'tits bateaux,

Qui vont sur l'eau,

Ont-ils des jambes ?

Mais oui, mon gros bêta,

S'ils n'en avaient pas,

Ils ne marcheraient pas.

Vas quand tu seras grand,

Tu feras le tour du monde,

Tu reviendras sûrement,

Embrasser ta maman.

 

         

DANS MA BASSE COUR

 

Dans ma basse-cour il y a,

Des poules, des dindons, des oies,

Il y a même des canards,

Qui barbotent dans la mare.

Cot, cot, cot, codec,

Cot, cot, cot, codec,

Cot, cot, cot, codec,

Rock n' roll des gallinacés Yeh !

 

         

IL COURT LE FURET

 

Il court, il court le furet,

Le furet du bois, Mesdames.

Il court, il court le furet,

Le furet du bois joli.

Il est passé par ici,

Le furet du bois, Mesdames.

Le voici encore ici,

Le furet du bois, Mesdames.

Il est passé par ici,

Le furet du bois joli.

Il repassera par là,

Qui l'a ! Qui l'a !

C'est le chat de Nicolas.

 

         

GENTIL COQUELICOT

 

J'ai descendu dans mon jardin, (bis)

Pour y cueillir du romarin.

Gentil coquelicot, mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

Pour y cueillir du romarin, (bis)

J'n'en avais pas cueilli trois brins.

Gentil coquelicot mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

J'n'en avais pas cueilli trois brins, (bis)

Qu'un rossignol vint sur ma main.

Gentil coquelicot, mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

Qu'un rossignol vint sur ma main, (bis)

Il me dit trois mots en latin.

Gentil coquelicot, mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

Il me dit trois mots en latin, (bis)

Que les hommes ne valent rien.

Gentil coquelicot, mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

Que les hommes ne valent rien, (bis)

Et les garçons encor bien moins.

Gentil coquelicot, mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

Et les garçons encor bien moins, (bis)

Des dames, il ne me dit rien.

Gentil coquelicot, mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

Des dames, il ne me dit rien, (bis)

Mais des demoiselles beaucoup de bien.

Gentil coquelicot, mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

         

FAIS DODO

 

Fais dodo, Colas mon p'tit frère,

Fais dodo, t'auras du lolo.

Maman est en haut,

Qui fait des gâteaux.

Papa est en bas,

Qui fait du chocolat.

Fais dodo, Colas mon p'tit frère,

Fais dodo, t'auras du lolo.

 

         

LES CROCODILES

 

Un crocodile s'en allait à la guerre,

Disant au revoir à ses petits enfants.

Traînant ses pieds, ses pieds dans la poussière,

Il s'en allait combattre les éléphants.

Ah ! Les cro co co, les cro co co,

Les crocodiles,

Sur les bords du Nil,

Ont disparu,

N'ent parlons plus !

 

         

AUPRES DE MA BLONDE

 

Dans les jardins d'mon père,

Les lilas sont fleuris. (bis)

Tous les oiseaux du monde,

Viennent y faire leurs nids.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Tous les oiseaux du monde,

Viennet y faire leurs nids. (bis)

La caille, la tourterelle,

Et la jolie perdrix.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

La caille, la tourterelle,

Et la jolie perdrix. (bis)

Et ma jolie colombe,

Qui chante jour et nuit.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Et ma jolie colombe,

Qui chante jour et nuit. (bis)

Qui chante pour les filles.

Qui n'ont pas de mari.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Qui chante pour les filles,

Qui n'ont pas de mari. (bis)

Pour moi ne chante guère,

Car j'en ai un joli.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Pour moi ne chante guère,

Car j'en ai un joli. (bis)

Dites-nous donc, la belle,

Où donc est votre mari ?

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Dites-nous donc la belle,

Où donc est votre mari ? (bis)

Il est dans la Hollande,

Les hollandais l'ont pris.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Il est dans la Hollande,

Les Hollandais l'ont pris. (bis)

Que donneriez-vous, belle,

Pour revoir votre mari ?

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Que donneriez-vous, belle,

Pour revoir votre mari ? (bis)

Je donnerai Versailles,

Paris et Saint-Denis.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Je donnerai Versailles,

Paris et Saint-Denis. (Bis)

Les tours de Notre-Dame,

Et l'clocher d' mon pays.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

         

A LA CLAIRE FONTAINE

 

Fa      

A la claire fontaine,

Rém                                     Fa

M'en allant promener,

                                     Rém

J'ai trouvé l'eau si claire,

Fa                       Sib                    Do

Que je m'y suis baignée.

Fa                                                        Rém

Il y a longtemps que je t'aime,

Ja                                         Do Fa

Jamais je ne t'oublierai.

 

A la feuille d'un chêne,

Je me suis essuyée,

A la plus haute branche,

Le rossignol chantait.

 

Chante rossignol,

Chante,

Si tu as le coeur gai.

Pour moi, je ne l'ai guère,

Mon ami m'a quittée.

 

Pour un bouton de rose,

Que je lui refusai,

Je voudrais que la rose,

Fut encore au rosier.

 

Et que le rosier même,

Fut encore à planter,

Et que mon ami Pierre,

Fut encore à m'aimer.

          

         

LA BARBICHETTE

 

Je te tiens, tu me tiens,

Par la barbichette,

Le premier de nous deux qui rira,

Aura une tapette.

Un ! Deux ! Trois !

 

         

CACHE CACHE CACHALOT

 

Cache-cache cachalot,

Cache toi bien au fond de l'eau.

Si tu veux vivre joyeux,

N'approche pas des bateaux bleus.

 

Cache-cache cachalot,

Emporte moi sur ton dos.

Ton royaume c'est la mer,

N'approche pas des bateaux verts.

 

Cache-cache cachalot,

Méfie toi des matelots,

Si tu veux vivre lontemps,

N'approche pas des bateaux blancs.

 

Cache-cache cachalot,

Cache toi bien au fond de l'eau.

Ne remonte que la nuit,

Quand tous les bateaux sont gris.

         

BONJOUR MA COUSINE

 

Bonjour ma cousine !

Bonjour mon cousin germain !

On m'a dit que vous m'aimiez,

Est-ce bien la vérité ?

Je n'm'en soucie guère,

Je n'm'en soucie guère,

Passez par ici et moi par là,

Au r'voir ma cousine on s'reverra.

 

         

MAMAN LES PETITS AVIONS

 

Maman, les petits avions,

Qui vont en l'air,

Ont-ils des jambes ?

Mais oui, mon gros bêta,

S'ils n'en avaient pas,

Ils ne voleraient pas.

Maman, les gros camions,

Qui vont sur terre,

Ont-ils des jambes ?

Mais oui, mon gros bêta,

S'ils n'en avaient pas,

Ils ne rouleraient pas.

 

         

JOLIE BOUTEILLE

SACRE BOUTEILLE

 

J'ai traîné dans tous les cafés,

J'ai fait la manche bien des soirs,

Les temps sont durs, j'suis même pas sûr

De m'payer un coup à boire.

 

Jolie bouteille, sacrée bouteille,

Veux-tu me laisser tranquille,

Je veux te quitter, je veux m'en aller,

Je veux recommencer ma vie.

 

J'ai mal à la tête,

Et les punaises me guettent,

Mais que faire dans un cas pareil,

J'demande souvent aux passants,

De me payer une bouteille.

 

Jolie bouteille, sacrée bouteille,

Veux-tu me laisser tranquille,

Je veux te quitter, je veux m'en aller,

Je veux recommencer ma vie.

 

Dans la nuit, j'écoute la pluie,

Un journal autour des oreilles,

Mon vieux complet est toujours mouillé,

Mais j'ai toujours ma bouteille.

 

Jolie bouteille, sacrée bouteille,

Veux-tu me laisser tranquille,

Je veux te quitter, je veux m'en aller,

Je veux recommencer ma vie.

 

Chacun fait ce qui lui plait,

Tout l'monde veut sa place au soleil,

Mais moi j'men fou, j'nai rien du tout,

Rien qu'une jolie bouteille.

 

Jolie bouteille, sacrée bouteille,

Veux-tu me laisser tranquille,

Je veux te quitter, je veux m'en aller,

Je veux recommencer ma vie.

 

         

DANS LA FORÊT

 

 

Dans la forêt lointaine,

On entend le hibou.

Du haut de son grand chêne,

Il répond au coucou :

"Coucou ! Hibou ! Coucou ! Hibou !

Coucou ! Coucou ! Coucou !

Coucou ! Hibou ! Coucou ! Hibou !

Coucou ! Coucou ! Coucou ! Coucou !"

Dans la forêt lointaine,

On entend le hibou,

Du haut de son grand chêne,

Il répond au coucou :

Houhou, houhou, houhou, houhou.

 

         

UNE FERMIERE

 

Il était une fermière,

Qui allait au marché,

Elle portait sur sa tête,

Trois pommes dans un panier.

Les pommes faisaient

"Rouli-roula"

Tiou !

 

         

DODO L'ENFANT DO

 

Dodo, l'enfant do,

L'enfant dormira bien vite.

Dodo, l'enfant do,

L'enfant dormira bientôt.

 

         

SUR LE PONT D'AVIGNON

 

Sur le pont d'avignon,

L'on y danse,

L'on y danse,

Sur le pont d'avignon,

L'on y danse tous en rond.

Les beaux messieurs

Font comme ça,

Et puis encore

Comme ça.

Sur le pont d'avignon,

L'on y danse,

L'on y danse,

Sur le pont d'avignon,

L'on y danse tous en rond.

Les belles mesdames

Font comme ça,

Et puis encore,

Comme ça.

Sur le pont d'avignon,

L'on y danse,

L'on y danse,

Sur le pont d'avignon,

L'on y danse tous en rond.

 

         

COCCINELLE DEMOISELLE

 

Coccinelle demoiselle,

Bête à bon dieu,

Coccinelle demoiselle,

Vole jusqu'aux cieux.

Petit point rouge,

Elle bouge,

Petit point blanc,

Elle attend,

Petit point noir,

Coccinelle au revoir.

 

         

UN PETIT COQ

 

Un petit coq sur un mur,

Qui picote du pain dur,

Picoti, picota,

Lève la patte,

Et puis s'en va.

 

         

L'AS-TU VU ?

 

L'as-tu vu ?

L'as-tu vu ?

Ce petit bonhomme (bis)

L'as-tu vu ?

L'as-tu vu ?

Ce petit bonhomme

Au capuchon pointu.

 

Il s'appelle Père-Noël,

Par la cheminée (bis)

Il s'appelle Père-Noël,

Par la cheminée,

Il descendra du ciel.

 

Il apporte des joujoux,

En a plein sa hotte (bis)

Il apporte des joujoux,

En a plein sa hotte,

Et ils sont tous pour nous.

 

         

DANS MON PAYS D'ESPAGNE

 

Dans mon pays d'Espagne,

Il y a un soleil comme ça,

Un beau soleil comme ça.

 

Dans mon pays d'Espagne,

Il y a un soleil comme ça,

Et des montagnes comme ça.

 

Dans mon pays d'Espagne,

Il y a un soleil comme ça,

Et des montagnes comme ça,

Et puis la mer comme ça.

 

Dans mon pays d'Espagne,

Il y a un soleil comme ça,

Et des montagnes comme ça,

Et puis la mer comme ça,

Et des taureaux comme ça.

 

         

SI TU AS D'LA JOIE AU COEUR

 

Si tu as d'la joie au coeur, frappe tes mains,

Si tu as d'la joie au coeur, frappe tes mains,

Si tu as d'la joie au coeur,

Si tu as d'la joie au coeur,

Si tu as d'la joie au coeur, frappe tes mains.

 

Si tu as d'la joie au coeur, tape des pieds...

Si tu as d'la joie au coeur, claque la langue...

Si tu as d'la joie au coeur, fais l'cochon...

Si tu as d'la joie au coeur, tape ta tête...

Si tu as d'la joie au coeur, tape tes genoux...

Si tu as d'la joie au coeur, tape ton ventre...

Si tu as d'la joie au coeur, fais le cheval...

Si tu as d'la joie au coeur, tape tes joues...

 

         

UN PETIT COCHON

 

Un petit cochon,

Pendu au plafond,

Tirez-lui le nez,

Il donn'ra du lait,

Tirez-lui la queue,

Il pondra des oeufs.

Combien en voulez-vous ?

 

         

FAIS DODO

 

Fais dodo,

Colas mon petit frère,

Fais dodo,

T'auras du lolo,

Maman est en haut,

Qui fait du gâteau,

Papa est en bas,

Qui fait du chocolat.

On fait la bouillie,

Pour l'enfant qui crie,

Et tant qu'il criera,

Il n'en aura pas.

 

         

NOUS N'IRONS PLUS AU BOIS

 

            Mi

Nous n'irons plus au bois,

                Si7                   Mi

Les lauriers sont coupés.

        Mi    

La belle que voilà,

  Si7                 Mi

Ira les ramasser.

 

Mi

Entrez dans la danse,

Mi

Voyez comme on danse,

Sautez,

Dansez,

                 La        Si7             Mi

Embrassez qui vous voudrez !

La belle que voilà,

La laisserons-nous danser ?

Et les lauriers du bois,

Les laisserons-nous faner ?

Non chacun à son tour,

Ira les ramasser.

 

Si la cigale y dort,

Ne faut pas la blesser.

Le chant du rossignol,

Viendra la réveiller,

Et aussi la fauvette,

Avec son doux gosier.

Et Jeanne la bergère,

Avec son blanc panier,

 

Allant cueillir la fraise,

Et la fleur d'églantier.

Cigale, ma cigale,

Allons, il faut chanter,

Car les lauriers du bois,

Sont déjà repoussés.

 

         

OH ALLELE

 

Oh ! Allélé !

Oh ! Allélé !

Ah ! Mossa, Mossa, Mossa,

Ah ! Mossa, Mossa, Mossa,

Volé, kéké, kumba,

Ah ! Lélé, baloué, baloua,

Ah ! Lélé, baloué, baloua.

 

         

LES GROS CROCODILES

 

Y'avait des gros crocodiles,

Et des orang-outangs,

Des affreux reptiles,

Et des jolis moutons blancs,

Des chats, des rats, des éléphants,

Il ne manquait personne,

A part les deux petites,

Les deux jolies licornes.

 

         

LE TEMPS DES CERISES

 

Quand nous chanterons le temps des cerises,

Et gai rossignol, et merle moqueur.

Seront tous en fête !

Les belles auront la folie en tête.

Et les amoureux, du soleil au coeur.

Quand nous chanterons le temps des cerises,

Sifflera bien mieux, le merle moqueur !

 

Mais il est bien court, le temps des cerises.

Où l'on s'en va deux, cueillir en rêvant,

Des pendants d'oreilles...

Cerises d'amour aux robes pareilles,

Tombant sous la feuille en gouttes de sang...

Mais il bien court, le temps des cerises,

Pendants de corail qu'on cueille en rêvant.

 

         

LA BARBICHETTE

 

Je te tiens, tu me tiens,

Par la barbichette,

Le premier qui rira,

Aura une caresse.

Un ! Deux ! Trois !

 

Louise

         

AH ! MON BEAU CHÂTEAU

 

Ah ! mon beau château,

Ma tante tirelire lire,

Ah ! mon beau château,

Ma tante tirelirelo.

Le nôtre est plus beau,

Ma tante tirelire lire,

Le nôtre est plus beau,

Ma tante tirelirelo.

 

Nous le détruirons,

Ma tante tirelire lire,

Nous le détruirons,

Ma tante tirelirelo.

Comment ferez-vous ?...

Nous prendrons vos filles...

Laquell' prendrez-vous ?...

Celle que voici...

Que lui donn'rez-vous ?...

De jolis bijoux...

Nous n'en voulons pas...

 

         

DAME TARTINE

 

Fa               Sib             Fa

Il était une dame tartine

                               Sib                     Fa

Dans un beau palais de beurre frais.

                    Sib                Fa

La muraille était de praline,

                     Sib                 Fa

Le parquet était de croquets,

                     Sib Do    Fa

La chambre à coucher

              Sib Do Fa

De crème de lait,

         Sib Do    Fa

Le lit de biscuits,

        Do                 Fa

Les rideaux d'anis.

 

Elle épousa Monsieur Gimblette,

Coiffé d'un beau fromage blanc.

Son chapeau était de galette,

Son habit était de vol-au-vent,

Culotte en nougat,

Gilet de chocolat,

Bas de caramel,

Et souliers de miel.

 

Leur fille la belle Charlotte,

Avait un nez de massepain,

Et de belles dents de compote,

Des oreilles de craquelin.

Je la vois garnir,

Sa robe de plaisir,

Avec un rouleau,

De pât' d'abricots.

 

Voici que la fée Carabosse,

Jalouse et de mauvaise humeur,

Renversa d'un coup de sa bosse.

Le palais sucré du bonheur,

Pour le rebâtir,

Donnez à loisir,

Donnez bons parents,

Du sucre aux enfants.

 

         

MON ÂNE

 

Mon âne, mon âne a bien mal à sa tête.

Madame lui fait faire un bonnet pour sa fête.

Un bonnet pour sa fête. (bis)

Et des souliers lilas, la, la

Et des soulier lilas.

 

Mon âne, mon âne a bien mal aus oreilles ;

Madame lui fait faire une paire de boucles d'oreilles.

Une paire de boucles d'oreilles,

Un bonnet pour sa fête,

Et des souliers lilas, la, la,

Et des souliers lilas.

 

Mon âne, mon âne a bien mal à ses yeux ;

Madame lui fait faire une paire de lunettes bleues...

 

Mon âne, mon âne a bien mal à son nez ;

Madame lui fait faire un joli cache-nez...

Mon âne, mon âne a mal à l'estomac ;

Madame lui fait faire une tasse de chocolat...

 

         

ET MOI DE M'EN COURIR

 

En passant auprès d'un p'tit bois,

Où le coucou chantait (bis)

Dans son joli chant

Il disait : Coucou, coucou, coucou, coucou.

Et moi je croyais qu'il disait : Tords-lui le cou ! (bis)

Et moi de cour'cour' ! Et mmoi de courir !

 

En passant auprès d'un étang

Où les canards chantaient. (bis)

Dans leur joli chant ils disaient :

"Cancan, cancan, cancan, cancan."

Et moi je croyais qu'ils disaient :

"Jett'-le dedans ! (bis)"

Et moi de m'en courir !

 

En passant auprès d'un moulin,

Où la grande roue tournait. (bis)

Dans son joli chant elle disait :

"Tic-tac, tic-tac, tic-tac, tic-tac !"

Et moi je croyais qu'elle disait :

"Faut que  j'l'attrap' ! (bis)

Et moi de m'en cour' cour'

Et moi de m'en courir !

 

         

DANS LE JARDIN DE MA

GRAND-MERE

 

Dans le jardin de ma Grand-Mère,

Tra la lère, tra la lère,

Il y avait une sorcière,

Tra la lère, tra la lère,

Qui avait une chapeau vert,

Tra la lère, tra la lère,

Et mangeait des vers de Terre.

Berk, c'est pas bon les vers de Terre !

 

         

QUAND ON FAIT DES CRÊPES

 

Quand on fait des crêpes chez nous,

Ma mère nous invite,

Quand on fait des crêpes chez nous,

Elle nous invite tous !

Une pour toi, une pour moi,

Une pour mon p'tit frère François,

Une pour toi, une pour moi,

Une pour tous les trois !

 

         

DANS LA FERME A MATHURIN

 

Dans la ferme à Mathurin,

I, a, i, a, o.

Y'a des centaines de moutons,

I, a, i, a, o.

Y'a des bê par-ci,

Y'a des bê par-là,

Ici des bê, par-là des bê,

Partout des bê, bê, bê...

 

Dans la ferme à Mathurin,

I, a, i, a, o.

Y'a des centaines de canards,

Y'a des couacs par-ci,

Y'a des couacs par-là,

Ici, des couacs,

Par-là des couacs.

Partout des couacs, couacs, couacs.

 

Dans la ferme à Mathurin,

I, a, i, a, o.

Y'a des centaines de vaches,

Y'a des Meuhs par-ci,

Y'a des Meuhs par-là,

Ici, des Meuhs,

Par-là des Meuhs.

Partout des meuhs, meuhs, meuhs.

 

Dans la ferme à Mathurin,

I, a, i, a, o.

Y'a des centaines d'abeilles,

Y'a des Bzzzits par-ci,

Y'a des Bzzzits par-là,

Ici, des Bzzzits,

Par-là des Bzzzits.

Partout des Bzzzits, Bzzzits, Bzzzits.

 

Dans la ferme à Mathurin,

I, a, i, a, o,

Y'a une tonne de dynamite,

I, a, i, a, o.

Boum...

Y'a plus d' ferme à Mathurin,

I, a, i, a, o.

 

         

LA BALEINE BLEUE

 

La baleine bleue cherche de l'eau,

Pour déboucher tous ses tuyaux.

La baleine bleue cherche de l'eau,

Pour déboucher tous ses tuyaux.

Eau, eau, eau, eau H20.

 

Elle a trouvé beaucoup de choses,

Beaucoup de choses,

Mais pas de l'eau.

Eau, H20.

 

Elle a trouvé du détergent,

Du détergent,

Beaucoup de choses,

Mais pas de l'eau.

Eau, H20.

 

Elle a trouvé un pétrolier,

Du détergent,

Beaucoup de choses,

Mais pas de l'eau,

Eau, H20.

 

Elle a trouvé du DDT,

Du DDT,

Un pétrolier,

Beaucoup de choses,

Mais pas de l'eau,

Eau, H20.

 

Steve Waring

 

         

COCHIQUE DANS LES PRES

 

Colchiques dans les prés,

Fleurissent, fleurissent,

Colchiques dans les prés,

C'est la fin de l'été.

La feuille d'automne,

Emportée par le vent,

En ronde monotone,

Tombe en tourbillonnant.

 

Châtaignes dans les bois,

Se fendent, se fendent,

Châtaignes dans les bois,

Se fendent sous nos pas.

La feuille d'automne,

Emportée par le vent,

En ronde monotone,

Tombe en tourbillonnant.

 

Nuages dans le ciel,

S'étirent, s'étirent,

Nuages dans le ciel,

S'étirent comme une aile.

La feuille d'automne,

Emportée par le vent,

En ronde monotone,

Tombe en tourbillonant.

 

Et ce chant dans mon coeur,

Murmure, murmure,

Et ce chant dans mon coeur,

Appelle le bonheur.

 

         

COUCOU

 

Promenons nous dans les choux,

En levant les genoux !

 

Promenons nous, Promenons nous,

cachons, cachons nous.

 

Promenons nous à la fête,

En levant la tête.

 

Promenons nous, Promenons nous,

cachons, cachons nous.

 

Promenons nous dans la boue,

On s'en met partout.

 

Promenons nous, Promenons nous,

cachons, cachons nous.

 

Promenons nous au jardin,

La main dans la main.

 

Promenons nous, Promenons nous,

cachons, cachons nous.

 

Couchons nous, couchons nous,

Couchons nous partout.

Il fait bon, il fait doux,

Couchons, couchons nous.

 

         

IL ETAIT UNE FERMIERE

 

Il était une fermière,

Qui allait au marché.

Elle portait sur sa tête,

Trois pommes,

Dans un panier.

Les pommes faisaient,

Rouli, roula,

Les pommes faisaient,

Rouli, roula,

STOP !

Trois pas en avant,

Trois pas en arrière,

Trois pas sur le côté,

Trois pas de l'autre côté.

 

         

LE BERGER DANS SON PRE

 

Le berger dans son pré (Bis),

Ohé ! Ohé ! Ohé !

Le berger dans son pré !

Le berger prend sa femme (Bis)

Ohé ! Ohé ! Ohé !

Le berger prend sa femme !

La femme prend son enfant (Bis)

Ohé ! Ohé ! Ohé !

La femme prend son enfant !

L'enfant prend sa nourrice (Bis)

Ohé ! Ohé ! Ohé !

L' enfant prend sa nourrice.

La nourrice prend son chien (Bis)

Ohé ! Ohé ! Ohé !

La nourrice prend son chien !

Le chien prend son p'tit chat...

Le chat prend la souris...

La souris prend l'fromage...

Le fromage est battu...

 

         

LA FILLE DU COUPEUR

DE PAILLE

 

Sol

Sur mon chemin, j'ai rencontré,

Mi7                     Lam         Ré7

La fille du coupeur de paille.

Sol

Sur mon chemin, j'ai rencontré,

Ré7      Lam         Ré7         Sol

La fille du coupeur de blé.

Ré7  Sol   Mi7           Lam

Oui, oui, j'ai rencontré,

Ré7                                   Sol

La fille du coupeur de paille,

Ré7  Sol   Mi7           Lam

Oui, oui, j'ai rencontré,

Ré                                    Sol

La fille du coupeur de blé.

 

         

L'ESCARGOT

 

C'est l'escargot qui traîne,

Qui traîne, qui traîne.

Mais la chenille marche plus vite,

Et l'escargot s'ennuie.

 

         

Y'A UNE PIE

 

Sol

Y'a une pie dans l'poirier,

Ré                                            Sol

J'entends la pie qui chante.

 

Y'a une pie dans l'poirier,

Ré                                             Sol

J'entends la pie chanter.

           Do               Sol

J'entends, j'entends,

           Ré                                  Sol

J'entends la pie qui chante.

            Do                    Sol

J'entends, j'entends,

             Ré                                Sol

J'entends la pie chanter.

 

         

EN SORTANT DE L'ECOLE

 

En sortant de l'école,

Nous avons rencontré,

Un grand chemin de fer,

Qui nous a emmenés,

Tout autour de la terre,

Dans un wagon doré.

Au dessus de la mer,

Nous avons rencontré,

La lune et les étoiles,

Sur un bateau à voiles,

Partant pour le Japon,

Et les trois mousquetaires,

Des cinq doigts de la main,

Tournant la manivelle,

D'un petit sous-marin,

Plongeant au fond des mers,

Pour chercher des oursins.

Revenant sur la terre,

Nous avons rencontré,

Sur la voie de chemin de fer,

Une maison qui fuyait,

Fuyait tout autour de la terre,

Fuyait tout autour de la mer,

Fuyait devant l'hiver,

Qui voulait l'attraper.

Mais nous sur notre chemin de fer,

On s'est mis à rouler,

Rouler derrière l'hiver,

Et on l'a écrasé,

Et la maison s'est arrêtée,

Et le printemps nous a salués.

C'était lui le garde-barrière,

Et il nous a bien remerciés.

Alors on est revenu à pied,

A pied tout autour de la terre,

A pied tout autour de la mer,

Tout autour du soleil,

De la lune et des étoiles.

A pied à cheval en voiture,

Et en bateau à voiles,

Et toutes les fleurs de toute la terre,

Soudain se sont mises à pousser,

A tort et à travers.

 

Jacques Prévert

         

OU SONT LES CERFS ?

 

Où sont les cerfs ?

Dans la forêt.

Qu'est-ce qu'ils y font ?

Ils y travaillent.

A quel métier ?

Au charpentier.

Faut-il les tuer ?

Oui !

 

         

OH L'ESCARGOT

Do                                                Sol                              Do

Oh ! l'escargot quelle drôle de petite bête,

                                      Sol                      Do

C'est rigolo ce qu'il a sur la tête,

                                Lam            Fa                             Rém

Un chat marchait le long de la gouttière.

                              Sol                                                        Do

Le vent soufflait sur sa p'tite queue légère,

                          Lam          Fa                                    Rém

J'ai vu, t'as vu, le p'tit trou d'son derrière,

                                        Sol                                     Do

J'ai vu, t'as vu, le petit trou d'son ... Oh !

 

         

UN CANARD

 

Un canard disait à sa barbe :

"Ris, barbe, ris, barbe."

Un canard disait à sa barbe :

"Ris, barb" et la barbarie !

Car la cane disait à sa tarte :

"Ris, tarte" et la Tartarie !

Le canard disait à sa cane :

"Ris, cane, ris, cane."

Le canard disait à sa cane :

"Ris, cane" et la canari !

 

         

UN CANARD A DIT

A SA CANE

 

                  Do                      

Un canard a dit à sa cane :

              Sol                  Do

"Ris, cane, ris, cane"

                                         

Un canard a dit à sa cane :

             Sol                                     Do

"Ris, cane, et la cane a ri."

           

         

UN PETIT BONHOMME

S'EN ALLAIT AU BOIS

 

Do                                                         Sol

Un petit bonhomme s'en allait au bois

Do                                      Sol   

En revenant il faisait trois fois,

Sol                                                                  Sol 7                                  

Atchoum ! Atchoum ! Atchoum.

           

         

UN PETIT BONHOMME

AU BOUT DU CHEMIN

 

Sol                                           Fa                                 Sib

Un petit bonhomme au bout du chemin,

                       Dom                                   Fa                    Sib

Qui mangeait des pommes a vu un lapin,

                              Dom           Fa                               Sib

Lapin, lapin donne, donne-moi la main,

                              Dom         Fa                                  Sib

Mangeons cette pomme et soyons copains.

           

         

BANJO

 

          Sol                  Do   Sol

C'est un petit bonhomme,

   Mim           Ré7       Sol

BANJO, il se nomme.

Sol           Lam7

B.A.N.J.O

Ré7        Sol

B.A.N.J.O

Mim         Lam7

B.A.N.J.O

Ré7                       Sol

Banjo, il se nomme.

 

C'est un petit bonhomme,

BANJO, il se nomme.

(Taper dans les mains une fois) A.N.J.O

(Taper dans les mains une fois) A.N.J.O 

(Taper dans les mains une fois) A.N.J.O

Banjo, il se nomme.

 

C'est un petit bonhomme,

BANJO, il se nomme.

(Taper dans les mains deux fois) N.J.O

(Taper dans les mains deux fois) N.J.O

(Taper dans les mains deux fois) N.J.O

Banjo, il se nomme.

 

C'est un petit bonhomme,

BANJO, il se nomme.

(Taper dans les mains trois fois) J.O

(Taper dans les mains trois fois) J.O

(Taper dans les mains trois fois) J.O

Banjo, il se nomme.

 

C'est un petit bonhomme,

BANJO, il se nomme.

(Taper dans les mains quatre fois) O

(Taper dans les mains quatre fois) O

(Taper dans les mains quatre fois) O

Banjo, il se nomme.

 

         

BARPAPOU

 

     Do                 

Y'avait dans un village,

        Sol7                                 Do

Un homme appelé Pou,

 

Il avait une barbe,

          Sol7                                 Do

Qui était pleine de poux,

Sol              Do

Barbapou. (5 fois).

 

         

C'EST DEMAIN DIMANCHE

 

Sol                             Do Ré

C'est demain dimanche,

Sol                            Do Ré                 

La fête à ma tante,

Sol                                   Do     ré

Qui balaie sa chambre,

Sol                              Do ré                    

Avec sa rob'blanche,

Sol                                     Do ré

Elle trouve une orange,

Sol                                    Do ré

L'épluche et la mange,

Sol               Ré7                           Sol

Oh ! la gross' gourmande !

 

         

CARILLONNEUR

 

Sol                          Ré      Sol

Maudit sois-tu carillonneur

Sol                  Mim7         Do    Ré Sol

Que Dieu créa pour mon malheur

Sol                                               Ré                Sol

Dès que le point du jour à la cloche il s'accroche

Sol                Mim 7          Ré              Sol

Et le soir encore carillonne plus fort

Sol                                                Ré          Sol

Quand sonnera-t-on la mort du sonneur.

 

         

DANS LA FORÊT LOINTAINE

 

Sol

Dans la forêt lointaine,

      Do                    Sol

On entend le coucou.

 

Du haut de son grand chêne,

   Do                  Sol

Il répond au hibou :

Sol

"Coucou ! Hibou ! Coucou ! Hibou !

        Do

Coucou ! Coucou ! Coucou !

         Sol

Coucou ! Hibou ! Coucou ! Hibou !

Coucou ! Coucou ! Coucou ! Coucou !"

Dans la forêt lointaine,

On entend le hibou,

Du haut de son grand chêne,

Il répond au coucou :

Houhou, houhou, houhou, houhou.

 

         

DERRIERE CHEZ MOI

 

                 Fa                                    Do7

Derrière chez moi, devinez ce qu'il y a ?

                                                           Fa

Derrière chez moi, devinez ce qu'il y a ?

              Sol 7

L'y a un arbre, le plus bel arbre,

                                                                  Do7               

Arbre du bois, petit bois derrièr' chez moi.

                                                          Fa

Et la lon là, lon lère et la lon là, lon là,

                                      Do7                Fa

Et la lon là, lon lère et la lon là, lon là.

         Sol

 

Et sur cet arbre devinez ce qu'il y a (Bis),

Y'a un' branche la plus belle branche,

Branche sur l'arbre arbre du bois...

 

Et sur cette branche devinez ce qu'il y a ? (Bis)

Y ' a un' feuille.

Un nid.Un pt'it nid.Une ail'.

Un' plume. Un poêle. Un feu. Un bois. Un arbre.

 

         

DIMANCHE MATIN

 

Do                    Sol

Dimanche matin,

                                                          Do

L'empereur, sa femme et le p'tit prince,

                              Sol

Sont venus chez moi,

                                Do           

Pour me serrer la pince,

                             Sol

Comme j'étais parti,

Do                         Sol

Le p'tit prince a dit :

Do                          Sol

"Puisque c'est ainsi,

                                    Do

Nous reviendrons lundi."

 

Lundi matin...

 

         

DO RE MI FA SOL

 

Do ré mi fa

Sol la si do

Gratt' moi la puce

Que j'ai dans l'dos,

Si tu l'avais,

Grattée plus tôt,

Elle ne s'rait pas,

Montée si haut,

Dans l'dos.

 

         

ENCORE UN CARREAU

CASSE

Sol

Encore un carreau d'cassé,

Ré                        Sol

V'là l'vitrier qui passe,

Sol         

Encore un carreau d'cassé,

Ré                      Sol

V'là l'vitrier passé.

 

         

IL ETAIT UN PETIT

COORDONNIER

 

           Sol          Si             Mim

Il était un p'tit coordonnier,

Lam7                 Ré           Sol

Il était un p'tit coordonnier,

                   Sol      Si                Mim7

Qui faisait très bien les souliers,

Lam7                            Ré          Sol

Qui faisait très bien les souliers.

 

Il les faisait si justes,

Qu'il n'y avait rien d'plus juste.

Il les faisait tout dret,

Pas plus qu'il n'en fallait.

 

Quant à la ville, il s'en allait (Bis)

Son petit cuir il achetait (Bis)

Il l'achetait si juste...

 

Dans une auberge, il s'arrêtait (Bis)

Trois bonnes gouttes il y buvait. (Bis)

 

Quant à la maison, il rentrait (Bis)

Sa femme très fort il battait. (Bis)

 

Tous les voisins qui l'entendaient, (Bis)

Aux deux gendarmes le disaient. (Bis)

 

Dans la prison, on l'emmenait, (Bis),

Trois grosses larmes il y versait. (Bis)

 

Trois jours après quand il rentrait (Bis),

Sa chère femme il embrassait. (Bis),

Il l'embrassait si juste...

Bien qu'il n'en fallait.

 

         

ILS  ETAIENT TROIS

PETITS ENFANTS

 

                  Rém

Ils étaient trois petits enfants,

           Solm   Rém      Lam7         Rém

Qui s'en allaient glaner aux champs.

                     Do                        Fa

Tant sont allés, tant sont venus,

        Rém                     Sib           Lam

Que vers le soir se sont perdus,

         Rém                                Solm

S'en sont allés chez le boucher,

                           Rém    Lam7      Rém

Boucher voudrais-tu nous loger ?

 

Ils n'étaient pas sitôt entrés,

Que le boucher les a tués.

Les a coupés en p'tits morceaux,

Mis au saloir comme pourceaux.

 

Saint Nicolas au bout d'sept ans

Vint à passer dedans ce champ,

Alla frapper chez le boucher,

Boucher voudrais-tu me loger ?

 

Entrez, entrez Saint Nicolas,

Il y a d'la place, il n'en manque pas,

Il n'était pas sitôt entré

Qu'il a demandé à souper.

 

Du p'tit salé, je veux avoir,

Qu'il y a sept ans qu'est dans l'saloir,

Quand le boucher entendit ça,

Hors de sa porte il s'enfuya.

 

Boucher, boucher ne t'enfuis pas,

Repens-toi !

Saint Nicolas alla s'asseoir,

Dessus le bord de ce saloir.

 

Petits enfants qui dormez là,

Je suis le grand Saint Nicolas,

Et le Saint étendit trois doigts,

Les p'tits se levèrent tous les trois.

 

Le premier dit j'ai bien dormi,

Le second dit et moi aussi,

Et le troisième répondit,

Je me croyait au Paradis !

 

         

J'AI PERDU LE DOS DE

MA CLARINETTE

 

Sol

J'ai perdu le dos de ma clarinette,

Sol  

J'ai perdu le dos de ma clarinette,

                                    Ré7                       

Ah ! si papa il savait ça tralala,

                                   Sol

Ah ! si papa il savait ça tralala,

Ré7   Sol

Il dirait : Ohé !

Ré7    Sol

Il dirait : Ohé !

                                          Ré7

Tu n'connais pas la cadence,

                                                 Sol

Tu n'sais pas comment l'on danse,

                           Ré Sol

Tu n'sais pas danser,

                    Ré7  Sol

Au pas cadencé,

 

Au pas camarade, au pas camarade,

                                  Ré7

Au pas, au pas, au pas,

 

Au pas camarade, au pas camarade,

                                  Sol

Au pas, au pas, au pas.

 

         

UN ELEPHANT

 

Un éléphant, ça trompe, ça trompe,

Un éléphant, ça trompe énormément.

La peinture à l'huile,

C'est plus difficile,

Mais c'est bien plus beau,

Que la peinture à l'eau.

 

Deux éléphants...

Trois éléphants...

(On augmente d'un à chaque couplet)

 

         

LE CHEVALIER DU GUET

 

Tous :

Lam

Qu'est-ce-qui se passe ici au tard ?

                 Sol                       Lam

Compagnons de la Marjolaine,

 

Qu'est-ce-qui passe ici si tard ?

         Sol                      Lam

Gai, gai, dessus le quai.

 

Le chevalier :

C'est le chevalier du Guet,

Compagnon de la Marjolaine,

C'est le chevalier du Guet,

Gai, gai dessus le quai.

 

Tous :

Que demande le chevalier ?

Compagnons de la Marjolaine,

Que demande le chevalier ?

Gai, gai, dessus le quai.

 

Chevalier :

Une fille à marier,

Compagnons de la Marjolaine,

Une fille à marier,

Gai, gai, dessus le quai.

 

Tous :

Mais nos filles sont couchées,

Compagnons de la Marjolaine,

Mais nos filles sont couchées,

Gai, gai, dessus le quai.

 

Chevalier :

En est-il une d'éveillée ?

Compagnons de la Marjolaine,

En est-il une d'éveillée ?

Gai, gai, dessus le quai.

 

         

EN BATEAU

 

(Les enfants sont assis par terre, face à face, pieds contre pieds.

Ils se donnent les mains et se balancent en cadence, d'avant en

arrière.)

Bateau sur l'eau,

Se balance, se balance.

Bateau sur l'eau (bis),

Se balance, c'est rigolo !

 

(Les enfants se balancent d'avant en arrière, sur le côté, d'avant en arrière,

sur le côté... Et ainsi de suite).

 

Y'a du tangage,

Y'a du roulis,

Y'a du vent et d'la tempête !

Y'a du tangage,

Y'a du roulis,

Y'a du vent et de la pluie !

 

Tombe dans l'eau !

(Ils tombent sur le côté en se lâchant les mains).

 

         


Lundi 23 Septembre 2019


Accueil | Actualités | Anniversaire | Bébé | Bricolages | Coloriages | Comptines | Ecole | Enseignants | Fêtes | Histoires | Jeux | Jouets | Lectures | Maternelles | Parents | Paroles de chansons | Recettes de cuisine | Photos | Forum

0-5ans.com © 2005